Divers LifeStyle

BAHRI RAMADAN CAMP, au nom du sport, l’écologie et pour les générations futures

Quand le ramadan, sport, l’écologie et l’entraide se rencontrent, cela donne ça : le BAHRI RAMADAN CAMP

du 1er au 25 juin 2017 à la porte 13 de la plage d’Ain Diab à Casablanca.

En quelques mots, il permet à des particuliers ou des entreprises d’aider des enfants de milieu défavorisé en leur offrant un ftour, une initiation à l’écologie et une séance de sport, pour la somme de 250dh. En contre partie, celui que l’on appellera le donateur bénéficie lui aussi d’une séance de sport sur la plage. Il aura le choix entre 60 min de surf, du yoga ou du crossfit. Il lui est également proposé de passer quelques minutes avec l’un des enfants pris en charge et de faire une petite séance de nettoyage de plage pour le sensibiliser à l’importance de garder notre littoral propre.

Un programme bien chargé et rempli de sens en cette période de ramadan où l’esprit de solidarité doit être omniprésent.

Les initiateurs du BAHRI RAMADAN CAMP

C’est l’association BAHRI, active en protection de l’environnement qui orchestre cette grosse action, et ce jusqu’au 25 juin 2017. Elle collabore avec des partenaires précieux, sans qui cette opération ne serait pas possible, tels que l’école Ain Diab Surf School, le Cercle Crossfit, Yoga&Surf et le Department of state USA qui soutient l’association sur de nombreuses actions.

Comment y participer

Afin qu’un maximum d’enfants puissent bénéficier de Ftours et d’activités sportives et d’initiation à l’écologie, il est important qu’un plus grand de particuliers et d’entreprises viennent participer au BAHRI RAMADAN CAMP. Pour ce faire, il suffit de réserver sa place par téléphone au 0661 788-618 ou par mail au associationbahri@gmail.com.  Pour les groupes ou les entreprises un tarif adapté est prévu.  L’association BAHRI espère grâce aux participations pouvoir offrir plus de 700 ftours durant toute la période de ramadan.

Pour les générations futures

Le BAHRI RAMADAN CAMP a pour objectif premier de venir en aide aux enfants n’ayant pas la chance de pouvoir passer le moment de la rupture du ramadan dans de bonnes conditions, mais aussi de les sensibiliser à la question de la protection de l’environnement. Des ateliers leurs seront proposés et un nettoyage de la plage sera effectué quotidiennement. Il est important d’éduquer les adultes de demain, si l’on veut que les mentalités en matière d’écologie évolue un jour au Maroc.

Nadia J